Rechercher :

Malick Pathé Sow

Malick Pathé Sow est issu d’une famille de menuisiers-chanteurs de la famille des Laawbe, l’une des quatre caste des Griots. C’est dans ce contexte que Malick fut, dès son plus jeune âge, initié à la musique traditionnelle. Il révéla très tôt toute l’étendue de son talent autant dans l’art de jouer du hoddu que dans l’art d’en fabriquer. Si ses proches l’ont vite honoré du prénom flatteur de « surdoué », le reste du monde ne tardera pas à le reconnaître comme l’un des meilleurs joueurs de hoddu de sa génération.

Dés 1978, il fut le compagnon de route de Baaba Maal pendant plus de 10 ans avec lequel il forma le trio Yellitaare Fouta rebaptisé par la suite Daande Lenol, groupe avec lequel ils sortirent en 1991 ‘Baayo’ sur le label Island. Forts de ses qualités de chanteur-guitariste-compositeur, Malick est parti en 1991 à la rencontre de l’Europe. Quatre ans plus tard, c’est dans notre capitale multiculturelle que Malick créa le groupe Malick Pathé Sow avec une panoplie d’admirables artistes africains résidant tous en Belgique. Au cours des années suivantes, Malick se consacrera principalement à son projet tout en collaborant occasionnellement avec Baaba Maal et Ernest Ranglin.

En 1998, le premier CD Danniyanke fut pressé sur cd chez Island Record avec le concours de Baaba Maal et de son producteur Jumbo Vanrenen, tous deux convaincu de la qualité de cet album qui reçu nombre de critiques vivement positives dans la presse spécialisée (World, Le Disque Africain, etc.).

Deux autres albums suivirent : Diariyata en 2001 sur le label Robert Falk, album traditionnel et plus mature. En 2005, Miin E Mah chez Zuiderpershuis, album sur lequel les sonorités acoustiques se mêlent à celles des synthétiseurs. En 2008, Malick désire renouer avec l’acoustique, la pureté du son et les traditions musicales de ses racines culturelles. Sous l’égide de Muziekpublique, l’album ‘Maayo men’ fut produit. Les avis sont unanimes au niveau de la qualité de cet album qui recèle de très beaux morceaux et qui séduit déjà les oreilles de la presse. Les textes parlent de la culture Peulh, sa vie d’africain en Europe, le sort des moins fortunés en Afrique et en Afrique raconte les mythes et les légendes.

Malick Pathé Sow s’est produit dans de nombreux endroits et notamment au Sfinks (Anvers), aux Fêtes de la Musique (Genève), à La Cigale (Paris), à Couleur Café (Bruxelles), Muziekpublique / Molière (Bruxelles), au Festival Blues sur Seine (Paris), mais aussi au Canada, aux États-Unis, ... Il a également coopéré avec Wouter Vandenabeele ’Chansons sans paroles » et avec Olla Vogala « Bruxelles-Dakar ».

Les musiciens :

Bao Sissoko - kora
Mady Kouyaté - guitar
Octave Komlan - percussion


Commentaires | Ajouter

DakhaBrakha (Ukraine)

Créé en 2004 au Centre d’Art contemporain de Kiev, le quatuor DakhaBrakha est rapidement devenu un phénomène de la World Music moderne. À travers un univers sonore puissant et troublant, le groupe (...)

>> Lire l'article

Queimada : Cecilia (B), Havelange (B/F), A Contrabanda

Bal folk

La Queimada, grand classique de la programmation Muziekpublique, redémarre la saison en trombe avec Havelange, Cecilia et A Contrabanda. Le plaisir de la danse et de la rencontre sont toujours le (...)

>> Lire l'article

Patasola (Cumbia)

Concert CNCD 11.11.11.

C’est devenu une tradition, le CNCD (Centre national de coopération au développement) organise à Muziekpublique une fête de la solidarité dans le cadre de l’Opération 11-11-11 pour le droit à (...)

>> Lire l'article