Rechercher :

Cours

Ensemble de musique turque

Tristan Driessens
© Greet Brauwers

L’Ensemble de musiques savantes et populaires de Turquie est un cours hebdomadaire qui propose un voyage musical à travers l’apprentissage d’un répertoire riche et varié issu des traditions à la fois savantes et populaires de Turquie. On y apprendra les rythmes asymétriques d’Anatolie, les figures de styles aux luths – saz, tanbur et oud – de Turquie ainsi que les modes (makam) et l’improvisation, qui donnent toute l’expressivité à la musique turque.

Le cours s’adresse évidemment aux joueurs de oud turc et de saz – débutants et avancés -, mais également aux musiciens qui étudient le chant et autres instruments de la musique turque, comme le ney, le kanun, le bendir et le violon. Un concert de fin d’année avec les élèves sera préparé au fil des cours.

Ce cours met l’accent sur le tronc commun des traditions à la fois savantes et populaires que connait la musique de Turquie. D’un côté, la musique dite ‘classique’ fut engendrée à la Cour urbaine des sultans ottomans et au sein des centres religieux du soufisme mevlevi . D’un autre côté, la musique populaire comprend un très vaste éventail de traditions issues des différentes régions d’Anatolie. C’est l’expression notamment des troubadours aşik, des kurdes et bektaşis dont l’instrument emblématique est le saz.

Ce cours a pour objectif de mettre en avant l’enrichissement mutuel des traditions musicales savantes et populaires au-delà du fossé culturel, et ce en creusant dans leur langage commun : le seyir. Etymologiquement, seyir signifie « parcours », « itinéraire » ou « voyage ». Comme toutes les traditions du Moyen-Orient, les musiques de Turquie sont essentiellement modales ; la ligne mélodique pure occupe la place centrale dans toute œuvre musicale. Dans la musique savante, le seyir est le sens de la mélodie, donnant au makam (mode) son identité. Lorsque l’on plonge dans la musique populaire, l’on découvre des trésors mélodiques qui ont marqué le grand compositeur classique Tanburi Cemil Bey. Par ailleurs, un maître comme Talip Özkan apporta des enrichissements à son jeu de saz en étudiant le tanbur ottoman.

Le professeur

Tristan Driessens a appris le oud auprès d’Azzouz El Houriet et d’Anwar Abudragh... Il profitera ensuite de ses études en musicologie pour approfondir sa connaissance des musiques du Moyen-Orient.

Lors de ses visites au Caire, à Istanbul et en Grèce, Tristan a pu s’enrichir de workshops auprès d’artistes comme Necati Çelik, Naseer Shamma ou Yurdal Tokcan. De nombreux autres voyages ont alimenté son jeu à la fois cultivé et ouvert.

Prix

JPEG - 12.1 ko

Modalités de paiement et conditions

Calendrier

Ce cours á lieu les mardis de 20h à 22h.

ATTENTION !! Venez découvrir l’ensemble à la session gratuite de rencontre le mardi 26 septembre 2017 de 20h à 22h.

PDF - 32.2 ko

Si nécessaire, le prof peut faire des changements du calendrier en accord avec les élèves.

Si vous voulez approfondir vos connaissances de la musique orientale, nous vous conseillons de prendre le cours de "Chorale Orientale & Théorie de la Musique" comme complément á ce cours.


Commentaires | Ajouter

Maria Mazzotta & Redi Hasa (Italie/Albanie)
The World Music Chain #2 : Asad Qizilbash (Pakistan) & Gueladio Ba (Mauritanie)

CD-release ‘Novilunio’

Nous l’attendions depuis longtemps, le voilà enfin : le nouvel album de Redi Hasa et de Maria Mazzotta ! Leur concert sera donc probablement tout autant attendu, et il y a de quoi. Sur ce nouveau (...)

>> Lire l'article

Hamilton De Holanda (Brésil)

Chora Bruxelas Festival

Dans le cadre du ‘Chora Bruxelas Festival’, festival de choro qui a lieu à Bruxelles du 7 au 9 décembre, nous sommes très honorés d’accueillir le grand joueur de mandoline, Hamilton De Holanda. Hamilton (...)

>> Lire l'article

Canzoniere Grecanico Salentino (Italie)

Cd-release ‘Canzoniere’

Muziekpublique est très heureux d’accueillir à nouveau le collectif Canzoniere Grecanico Salentino dans sa folle volonté de propagation des bienfaits de la tarentelle et de la pizzica à travers le (...)

>> Lire l'article