Rechercher :

Cours

Cajón afro-peruano

Osvaldo Hernandez
© Marc Gysens

Le cours

Durant ce cours dispensé en groupe, Osvaldo abordera les différentes techniques du cajon afro-péruvien, mais également des rythmes utilisés sous d’autres formes musicales plus contemporaines tels que le rock, le funk et la pop.

Le Cajon

"Sa majesté El Cajon" ! comme disait le poète péruvien Nicomedes Santa Cruz, voit le jour au 14ème siècle.

Instrument symbolique de la communauté noire péruvienne, le cajon, ainsi que de nombreuses autres percussions d’Amérique latine, représente un substitut des tambours africains qui furent interdits aux esclaves emmenés vers le "Nouveau Monde".

Les premiers cajons étaient des récipients en bois destinés à la cueillette des fruits, ou encore des caisses de marchandises qui emplissaient les cales des bateaux négriers à bord desquels les esclaves faisaient résonner leurs rythmes.

Jusque les années 50 le cajón s’est vu transformé et perfectionné, pour en arriver à la forme qu’on lui connaît actuellement.

Osvaldo Hernandez

Osvaldo Hernandez Napoles, est né à Ixmiquilpan dans l’état d’Hidalgo au Mexique.

Dès l’âge de 19 ans, Osvaldo entame des voyages à travers l’Amérique latine, en commençant par son pays natal le Mexique, à la recherche d’instruments traditionnels qu’il ne tarde pas à maîtriser. Sa collection reflète l’histoire bouleversante du continent. Les instruments autochtones précolombiens côtoient ceux des africains déportés et des différentes générations de colons européens.

Installé depuis plus de vingt ans en Belgique, Osvaldo a parcouru le monde, en mettant toute son expérience au service d’innombrables projets musicaux tels que ; Deep Forest, Marlène Dorcena, Rosa Brandão, Aura Msimang, Abdelli, Sidiki Camara, Ialma, Vaya Con Dios, Karim Baggili, Taïga Maya, des collectifs comme Apikon-Dia et Blindnote, pour n’en citer que quelques-uns, ses projets personnels : Tierra, Amalgama, Mambu, Nahui-Ollin, ainsi que de projets théâtraux comme, l’Invisible de Philippe Blasband, Bruits de Karl Valentin, le pont de pierres et la peau d’images de Daniel Danis.

Calendrier

Le cours à lieu les mercredis au Maria-Boodschaplyceum (Rue de la Braie 22, 1000 Bruxelles.

19:00 - 20:00 : Avancés

20:00 - 21:00 : Débutant

Venez rencontrer le professeur le mercredi 20 septembre 2017 entre 19h et 21h et profitez d’un cours de rencontre gratuit.

PDF - 32.2 ko

Si nécessaire, le prof peut faire des changements du calendrier en accord avec les élèves.

Prix

JPEG - 9.3 ko

Modalités de paiement


Commentaires | Ajouter

Queimada : Trio 14 (BE), Bargainatt (FR), A Contrabanda

Bal folk

Ce bal folk tournera au son des violons ! Pour ce faire, nous avons invité deux des jeunes groupes les plus affutés du moment : Bargainatt, quartet français et le Trio 14, qui vient présenter son (...)

>> Lire l'article

Belem & The MeKanics

La nouvelle création de Didier Laloy & Walter Hus

Didier Laloy nous revient avec sa nouvelle création et un nouvel album : Belem & the Mekanics. Didier Laloy réinvente l’univers de Belem (son célèbre duo avec la violoncelliste Kathy Adam) au (...)

>> Lire l'article

Maria Mazzotta & Redi Hasa (Italie/Albanie)
The World Music Chain #2 : Asad Qizilbash (Pakistan) & Gueladio Ba (Maurétanie)

CD-release ‘Novilunio’

Nous l’attendions depuis longtemps, le voilà enfin : le nouvel album de Redi Hasa et de Maria Mazzotta ! Leur concert sera donc probablement tout autant attendu, et il y a de quoi. Sur ce nouveau (...)

>> Lire l'article