Rechercher :

Cours

Kamélé n’goni

Ousmane Diarra
© Marc Gysens

Le cours

Harpe-luth originaire de l’espace culturel mandingue (Mali-Guinée-Burkina Faso-Sénégal…), le kamélé n’goni est l’un des trésors de l’Afrique de l’ouest. Sa sonorité à la fois douce et mystérieuse en fait un instrument de plus en plus prisé par les musiciens. Au départ composé de 6 cordes et joué par les chasseurs (donso), il compte aujourd’hui 8 à 14 cordes selon les artistes qui l’utilisent et les voix qui l’accompagnent. Pour ces cours collectifs, destinés aux débutants comme aux initiés, nous utiliserons des n’goni 10 cordes ; le répertoire oscillera autour des grands morceaux traditionnels d’Afrique de l’Ouest agrémentés de quelques chants.

Le prof

Né en Côte d’Ivoire, Ousmane Diarra a passé toute son enfance au Burkina Faso. Il est issu d’une lignée de griots, les porteurs de la tradition qui transmettent les histoires des peuples par leurs chants. Il a appris la musique dans la rue, en commençant à frapper sur les boîtes de tomates laissées dehors par les cuisinières. Il a commencé à fréquenter les mariages et les baptêmes, jouant à toutes ces occasions. Des années plus tard, spécialisé dans divers instruments (balafon, djembé, n’goni), il a intégré le groupe de son grand frère, "Par ici".

Ousmane a tourné en Afrique de l’Ouest et joué aux côtés du grand percussionniste burkinabé Adama Dramé. C’est en accompagnant une troupe de théâtre qu’il se fait connaître en Europe.

Solfège exigé ?

Non


Commentaires | Ajouter

Vardan Hovanissian & Emre Gültekin en tournée

Adana CD-release

Vardan Hovanissian (doudouk, Arménie) & Emre Gültekin (saz, Turquie) prennent un peu de repos durant l’été avant de commencer une tournée en Belgique et aux Pays-Bas. Huy, Maastricht, Bruges, (...)

>> Lire l'article

Voxtra | Trio Chemirani

Festival d’Art de Huy

Le maniement délicat du zarb, l’ancestrale percussion iranienne, est devenu une tradition familiale pour le clan des Chemirani, père et fils. Avec Dawâr, leur nouvel album, ils élaborent une langue (...)

>> Lire l'article

Black Koyo (gnawa)

Festival d’Art de Huy

Baigné très jeune dans la musique gnawa, Hicham Bilali, né de mère marocaine et de père sénégalais, reçoit l’enseignement de plusieurs grands maîtres. Chanteur, compositeur, danseur et musicien spécialisé (...)

>> Lire l'article